S'inscrire maintenant

Connexion

Mot de passe oublié

Mot de passe oublié? S'il vous plaît entrer votre nom d'utilisateur et votre adresse e-mail. Vous recevrez un lien pour créer un nouveau mot de passe par courriel.

Le véganisme est-il utopique ?

Le véganisme est-il utopique ?

William Bolduc, 5e secondaire, Lac-Mégantic

Plusieurs personnes croient que le véganisme n’est qu’une utopie irréalisable… Il n’en est rien. L’agriculture mondiale pourrait déjà nourrir dix milliards d’humains. L’impossibilité de ce projet à l’échelle mondiale est souvent attribuée aux risques de famine. Les famines sont plutôt attribuables à des causes politiques et économiques, et non à l’alimentation.

Ce qui freine aussi ce mouvement est le peu de possibilités d’alimentation. En effet, très peu de restaurants offrent des repas 100 % végan. Les épiceries offrent cependant un minimum satisfaisant selon moi, car pour avoir essayé plusieurs possibilités de repas végans, je crois qu’une personne désirant en faire son alimentation quotidienne peut se débrouiller pour cuisiner suffisamment de menus variés. Par contre, certaines carences pourraient se développer chez les végans. Comme on l’entend souvent, la facture n’est bien évidemment pas la même… TOTALEMENT FAUX ! Une épicerie végane et une épicerie non végane coûteraient environ soixante-quinze dollars par semaine pour une personne.

La seule et unique raison qui pourrait empêcher ce mouvement de devenir l’alimentation de tous est bien évidemment les goûts de chacun. Effectivement, ce n’est pas tout le monde qui pourrait avoir ce type de régime tout simplement pour une question de saveurs. On ne peut pas remettre en question les goûts alimentaires. Cependant, je crois que si nous nous penchons plus sur le cas du véganisme, la diversité des saveurs pourrait être élargie. Il est donc selon moi, un projet réaliste qui pourrait éliminer : la cruauté animale, la pollution due à l’élevage d’animaux propre à la consommation, les famines, car en remplaçant la viande animale par de la « viande » végétale nous pourrions économiser jusqu’à dix mille litres d’eau par kilo de végétaux par rapport à un kilo de bœuf. C’est énorme !

Nous pourrions faire du véganisme un régime universel, il ne reste qu’à l’appliquer ! Alors, pourquoi attendre ?

Laisser un commentaire