S'inscrire maintenant

Connexion

Mot de passe oublié

Mot de passe oublié? S'il vous plaît entrer votre nom d'utilisateur et votre adresse e-mail. Vous recevrez un lien pour créer un nouveau mot de passe par courriel.

Non à l’intimidation

Non à l’intimidation

Par Rosalie Dulac, 6e année, École Nazareth, Saint-Ludger

L’intimidation, c’est de la violence physique ou psychologique qu’une personne ou même plusieurs font subir à quelqu’un, et cela de façon volontaire et à répétition.

Il existe plusieurs formes d’intimidation. L’intimidation physique c’est : frapper, pousser, faire trébucher et toute autre façon d’utiliser la force physique. L’intimidation psychologique c’est : dire des commentaires blessants, traiter de noms, exclure quelqu’un, dire de fausses rumeurs, ridiculiser, critiquer, rabaisser, juger, menacer, etc. Il y a aussi la cyberintimidation qui se fait en utilisant internet, une tablette électronique, un iPod ou un téléphone cellulaire.

Souvent, l’agresseur ne croit pas qu’il intimide, car il pense que « c’est juste une blague ». En intimidant, l’agresseur se sent plus important et meilleur aux yeux de ses amis. Pourtant, ce sentiment de puissance ne fait que passer. À quoi ça sert d’intimider? Ce n’est jamais correct de faire du mal volontairement à quelqu’un. L’intimidation laisse à jamais des blessures que même les excuses ne peuvent totalement guérir. C’est un peu comme des trous laissés par des clous qu’on aurait retirés d’une clôture.

Si tu es témoin, c’est-à-dire que tu vois ou entends une personne se faire intimider à répétition, tu dois dénoncer sans tarder toute forme d’agression. Sinon, ton silence fait de toi un complice.

Si tu crois être victime d’intimidation, ose dénoncer à un adulte en qui tu as confiance. Tu peux même demander à un ami qui est témoin de ce que tu vis de t’accompagner. Dénoncer, ça ne veut pas dire la même chose que «stooler». Au contraire, c’est une façon de te protéger. La violence doit cesser, car tu as le droit de vivre en paix et d’être respecté. Après, tu te sentiras libéré. Je crois qu’aller chercher de l’aide est un signe de force et de courage. Personne ne mérite d’être victime d’intimidation.

Moi, je dis NON À L’INTIMIDATION!

Et toi?

Laisser un commentaire