S'inscrire maintenant

Connexion

Mot de passe oublié

Mot de passe oublié? S'il vous plaît entrer votre nom d'utilisateur et votre adresse e-mail. Vous recevrez un lien pour créer un nouveau mot de passe par courriel.

L’entrepreneuriat, mon mode de vie préféré!

L’entrepreneuriat, mon mode de vie préféré!

Par Mireille Chabot, Frontenac

Aujourd’hui, c’est avec un grand plaisir que je souhaite vous partager une partie de ma vie.

Née dans une petite municipalité (St-Lazare-de-Bellechasse), troisième enfant de la famille, sportive, amicale et motivée, j’ai toujours eu en moi une énergie contagieuse et une soif de vivre.

J’ai eu la chance d’avoir de bons amis à l’école. Joueuse de badminton et de volleyball, j’ai été membre de plusieurs équipes sportives. Le sport était pour moi une excellente façon de me défouler, de me concentrer, de me recadrer tout en m’amusant avec mes amies.

Très tôt à l’adolescence, j’ai eu des privilèges que mon frère et ma sœur n’avaient pas eus souvent. Je pouvais sortir le soir avec mes amis avant même l’âge de 16 ans. Mon père me faisait conduire son auto sur ses cuisses à l’âge de 13 ans et quand j’ai eu mon permis de conduire à 16 ans, on faisait de la motoneige. Et oui, c’était comme ça dans mon temps ! Mes parents me laissaient expérimenter beaucoup de choses parfois même dangereuses aux yeux de certains. Eh bien, ils me faisaient confiance.

J’ai toujours essayé de bien respecter les consignes et les valeurs que mes parents m’avaient enseignées. Je me souviens de la tristesse dans mon cœur lorsque je savais que j’avais fait quelque chose de pas correct. Je voyais dans leurs yeux que je les avais déçus. Je m’en voulais énormément et c’était pour moi une leçon de vie et j’avais compris que je n’agirais plus ainsi.  Je n’étais pas parfaite mais on peut dire que j’avais une bonne conscience et je savais quand arrêter. Mes parents ont été et sont encore pour moi ma force intérieure. Grâce à leur confiance en moi et au respect que nous avions entre nous, ils ont fait de moi une grande personne épanouie.

Dans la famille de mon père, l’entrepreneuriat était très présent et même un mode de vie. J’ai vite appris, moi aussi, que j’étais une entrepreneure dans l’âme. Je n’avais peur de rien et je fonçais dans n’importe quel projet à 200 miles à l’heure.  À l’âge de 15 ans, je suis partie en Ontario pendant l’été pour garder des enfants et parfaire mon anglais. J’ai ensuite poursuivi mes études collégiales et universitaires en anglais parce que c’était important pour moi d’être bilingue. 

Enfin, ce que j’ai le goût de vous dire aujourd’hui c’est que nous formons notre personnalité dès notre jeune âge selon les expériences que nous vivons avec nos amis, notre famille et le monde qui nous entoure. Soyez ouverts d’esprit, n’ayez pas peur d’aller plus loin et oubliez vos craintes et vos peurs, faites-vous confiance et vous réaliserez vos rêves les plus fous.

À la fin de mon université, à l’âge de 20 ans, j’étais devenue bilingue, j’avais démarré mon entreprise de gestion, ventes et marketing, j’avais acheté ma première auto neuve alors que j’avais plein de dettes d’école (je devais trouver des contrats pour mon entreprise si je voulais avoir un salaire à la fin de la semaine), j’ai acheté ma première maison avec mon chum, et j’ai fait tout cela en sachant que peut-être j’allais avoir des moments plus difficiles et des périodes plus intenses. Malgré tout, je n’avais pas peur. Je me suis fait confiance, j’ai écouté ma petite voix intérieure qui me guidait et qui me guide toujours aujourd’hui.  

Depuis un peu plus de cinq ans, j’habite à Frontenac, avec mon chum, Félix, et nos deux enfants, Jacob et Jennifer. Nous sommes déménagés ici parce que Félix a acquis l’entreprise de son père, Auberge et Chalets sur le lac, et en août 2014, nous avons ouvert un restaurant, Le Capitaine Provost. Nos enfants sont témoins quotidiennement de nos efforts, mais surtout, du plaisir et de la rigueur que nous avons à gérer ces deux entreprises. J’occupe également un emploi au CPE Sous Les Étoiles et j’ai eu la chance de participer aux deux premiers numéros du magazine ZigZag. Ma  vie est très mouvementée! Notre intégration à Lac-Mégantic a été grandement facilitée grâce à notre participation au programme Place aux jeunes, qui nous a permis de développer un réseau de contacts et d’amis de qualité. Merci à tous ceux qui font partie de ma vie au quotidien ! Je vous apprécie énormément !

J’espère que mon message pourra vous inspirer à devenir des personnes remplies de volonté et de détermination. Vous êtes jeunes, n’ayez pas peur de vivre tout plein d’expériences, elles vous feront grandir !

Mireille Chabot,
Alias une femme engagée et une maman comblée !  

Laisser un commentaire