S'inscrire maintenant

Connexion

Mot de passe oublié

Mot de passe oublié? S'il vous plaît entrer votre nom d'utilisateur et votre adresse e-mail. Vous recevrez un lien pour créer un nouveau mot de passe par courriel.

Démarrer une entreprise, c’est toute une entreprise…

Démarrer une entreprise, c’est toute une entreprise…

Par Nancy Nolet, Centre d’éducation des adultes, Milan

Mon conjoint Stéphane et moi désirions connaître une meilleure stabilité d’emploi ainsi que de voir grandir nos enfants. D’où l’idée de fonder notre propre entreprise. Cette dernière consistait à la construction d’une porcherie de 2 240 places avec trois roulements par année, totalisant une production d’environ 6 000 porcs.

Mon conjoint travaillait déjà dans le domaine, il m’avait demandé mon opinion et mon intérêt concernant ce projet. J’avais décidé de m’y investir à part entière.

Ce projet d’envergure requérait de nombreuses démarches : achat d’une terre, demande de financement, demande de permis environnementaux, études de rentabilité, etc. Nous espérions que toutes ces démarches soient positives.

Ces étapes franchises, c’était au tour des soumissions entourant la construction de la porcherie, de l’excavation, des fondations, de la tôle, de l’électricité, des matériaux, des équipements, de la fosse à purin, alouette…

Les soumissions acceptées, les fournisseurs nous préparaient les plans architecturaux et d’installation des équipements.

Deux ans plus tard, la construction débutait et avait duré six mois. Nous étions enfin prêts, enthousiastes et fiers de notre projet. Malheureusement, la maladie s’est installée au sein du cheptel, venant freiner la rentabilité de notre entreprise. Durant sept ans, nous avons essayé de trouver des solutions pour garder notre entreprise, mais nos efforts se sont avérés vains.

Nous avons dû faire preuve de patience, de détermination et de volonté pour gérer notre entreprise déjà très vulnérable. La crise de l’industrie porcine au niveau national venait amplifier nos problèmes.

Cette expérience nous a fait constater qu’il nous faut non seulement des qualités d’entrepreneur, mais aussi de la chance. Malgré cela, nous avons dû prendre des décisions très difficiles. J’ai donc décidé d’entreprendre un nouveau projet, celui de retourner aux études pour faire un métier qui me fournirait de nouveaux défis. Les qualités que j’ai développées au cours de mon expérience comme entrepreneure me serviront également dans mes études. Aujourd’hui, âgée de quarante-cinq ans, je suis déterminée et j’ai la volonté de réussir mon nouveau projet. Cependant, il est très important d’être bien entourée pour se sentir bien. Malgré toutes les épreuves que j’ai vécues dans ma vie, je suis heureuse d’être la personne que je suis devenue.

Laisser un commentaire