S'inscrire maintenant

Connexion

Mot de passe oublié

Mot de passe oublié? S'il vous plaît entrer votre nom d'utilisateur et votre adresse e-mail. Vous recevrez un lien pour créer un nouveau mot de passe par courriel.

Ode aux saisons

Ode aux saisons

Par Rébecca Viens, Éducation des adultes, Notre-Dame-des-Bois

La Dame des neiges s’est retirée

Dans son palais de glace givrée

Ses doigts d’ivoire las d’apporter le verglas

Se sont affaissés sur son manteau de frimas

Elle somnole dans un édredon de flocons

Avec pour seule compagnie la froideur des glaçons.

 

La Dame des eaux, de ses pleurs déchainés

Dissipa neige et froid des étendues esseulées

Les bourgeons transis se réveillèrent

En exhibant timidement leur feuillage clair

Et bientôt, toutes les vallées se couvrirent

De tapis émeraude qui se mirent à fleurir

Ayant accompli cette tâche d’une beauté incomparable

La Dame des eaux alla se reposer dans le lac insondable.

 

La Dame estivale fit son entrée

Dans ces plaines bourgeonnantes doucement teintées

Elle dénoua sa longue chevelure d’or

D’où s’échappèrent mille et un rayons multicolores.

La chaude lueur de ses douces caresses

Réchauffa toute la flore en liesse.

La Dame estivale à son palais d’or retourna

Et sa blonde tignasse elle tressa.

 

La Dame automnale lança un baiser coquin

À la nature assoupie sous la rosée du matin

Le vert feuillage se vit prendre des coloris

D’ocre, de pourpre et de cramoisi

La Dame automnale souffla de ses lèvres vermeilles

Une brise suave sur toutes ces merveilles

Libérant ainsi les ramures de leurs atours

Pour qu’à nouveau, elles puissent être vêtues de blanc velours

Et elle s’évanouit en une brume éthérée

Pour prendre un repos mérité.

 

Et voilà que le ponctuel temps

Convoque ces immortelles dames annuellement

À ces majestueuses et somptueuses réunions

Que nous, humbles mortels dénomment saisons.

Laisser un commentaire