S'inscrire maintenant

Connexion

Mot de passe oublié

Mot de passe oublié? S'il vous plaît entrer votre nom d'utilisateur et votre adresse e-mail. Vous recevrez un lien pour créer un nouveau mot de passe par courriel.

Parce qu’elle n’a pas besoin de nous

Parce qu’elle n’a pas besoin de nous

Par Lilly Sisongkham, 5e secondaire, Lac-Mégantic

Peut-être que la meilleure solution, c’est que l’Homme disparaisse. Et pourquoi pas? En effet, si l’on y réfléchit comme du monde, l’être humain est tout simplement en train de s’autodétruire. On ose parler de la pollution, de ses causes et de ses conséquences. On donne des solutions, et une minorité agit. On se dit concerné, et on prend la voiture pour aller s’acheter du lait au dépanneur juste à côté. On manifeste pour des causes telles que l’homophobie, le racisme, l’égalité et autres. Pour en faire quoi après? Je ne dis pas que c’est mal, au contraire, je trouve cela remarquable. Mais quand il n’y aura plus de nature et que l’oxygène devra être acheté. Quand il n’y aura plus de plateforme pour manifester toutes ces causes, est-ce que cela aura réellement servi à quelque chose? De mon point de vue, l’environnement devrait être mis au premier plan, car honnêtement, je ne pense pas qu’on devrait être en train d’expliquer aux gens que les femmes sont autant des êtres humains que les hommes. Ou que l’on ait le droit d’aimer qui l’on veut et que cela ne change pas le fait qu’on soit, justement, des humains comme tout le monde. Parce qu’en effet, si nous ne sommes plus présents dans ce monde, toutes les batailles pour ces belles idéologies seront perdues. On en parle dans les journaux, aux nouvelles et sur les médias sociaux, mais agissons-nous? D’après une source non fiable, le réchauffement climatique est une invention des chinois. D’après d’autres, ils seront déjà morts, donc ça ne leur importe pas. Qui est-ce qui succombera à toutes ces problématiques laissées par ces gens égoïstes et contrôlés par le capitalisme? Nous. Je ne dis pas que tout le monde est comme eux. Je pense aux organismes qui se préoccupent réellement de notre environnement. Je ne dis pas d’aller se jeter à l’eau pour sauver une baleine ou de s’attacher à un arbre pour qu’on ne puisse pas raser à blanc une superficie quelconque. Juste savoir composter, recycler et jeter nos affaires aux poubelles pourrait grandement aider. Certaines personnes trouveront que j’en fais trop et que j’exagère. Personnellement, je pense que l’environnement fait le ménage de la population et que les victimes sont celles dans les pays sous-développés qui subissent nos agissements irresponsables. Et peut-être qu’un jour on se dira : «Ouais, ça serait peut-être le temps d’agir.», mais il sera déjà trop tard. J’avais encore foi en l’humanité, jusqu’à ce que Trump se fasse élire.

Laisser un commentaire